La Terre de Zylaith

Vous pensant abandonnés, vous ne croyez plus. Mais votre abandon des Dieux est en train de causer votre perte.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tyr Malthaël

Aller en bas 
AuteurMessage
Tyr Malthaël

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 25
Localisation : La toundra aux bulles

MessageSujet: Tyr Malthaël   Dim 21 Jan - 12:58

Fiche vierge :

Présentation de Tyr Malthaël:

Nom : Malthaël

Prénom : Tyr

Âge :25 ans

Race : humain

Métier : Garde forestier d'une forêt de la Toundra aux bulles.

Histoire 


Le vent souffle dans montagnes et fait danser les géants de bois et d’épines des forêts froides de la toundra, tu l’entends au travers des fenêtres de ton chalet blottit au creux de deux collines. Le feu crépite dans l’âtre de ta maison chassant le froid de ton environnement. Tu es assis sur le fauteuil qui fait face à ce feu salvateur et dans ta main tu tiens le téléphone de ton père… Il n’y a qu’un fichier dans sa mémoire, tu le fais lire.

« Fils… Lorsque ce message se lira pour toi. Je serais soit mort, soit dans une cellule d’isolement du gouvernement... » Le message continus, le visage carré de ton père avec ses grands yeux bleu perçant et sa barbe drue t’expliquant où trouver l’argent qu’il avait stocké pour toi, comment avoir une vie en paix loin de ceux qui voudraient t’enfermer. Tu a déjà vu cela et tu passes ce moment pour aller à la fin du message où tu vois le visage fin aux yeux émeraude e taux cheveux chocolat de ta mère apparaître. 

« Nous t’aimons Tyr, soit fort et ne fait rien de stupide pour nous retrouver ou nous… Ramener. Vie une existence paisible et loin de tout ces problèmes. Nous serons toujours là. 
» Disait ta mère sur l’enregistrement en posant sa main sur son cœur avant que la vidéo ne s’arrête. 

Tu laisses ta tête reposer en arrière contre l’appui-tête du fauteuil en fermant les yeux. Tu te laisses rapidement glisser dans les rêves bienvenus de la nuit après la dure journée que tu as passée. 

Les rêves se mêlent aux souvenirs et tu te retrouves dans la peau de l’enfant que tu étais à quatre ans. Tu te souviens du sourire de ta mère, de ses oreilles si pointues et sa douceur. Les repas avec ton père qui t’aidait à te servir de tes couverts quand il pouvait être là pour les repas.

Le temps passe, dans un maelström trouble, tu retrouves ton corps de huit ans. Tu es dans une cours de récréation. Tu es seul, les autres enfants ne s’approchent pas de toi, il te fuit voir même te méprise et t’insulte de « fils de nécro ». Tu rentres souvent en pleure le soir chez toi en compagnie de ta mère et ton père te prend dans ses bras pour s’excuser… Tu ne comprends pas. 

Le temps passe à nouveau et te voit rentrer au collège, les groupes se font et comme tu y es habitué, tu en es exclu par défaut alors lors des récréations, tu restes dans ton coin… Hélas, cela ne suffit pas et trois garçons et une fille viennent autour de toi et commencent à t’encercler dans le coin de la cours. Ils se moquent de toi, t’accusent de jouer avec les esprits et l’âme des défunts, tu cherches des yeux les professeurs, mais ils regardent tous ailleurs… Tu serre les dents et t’apprête à te défendre comme te l’a enseigné ta mère quand un coup-de-poing t’atteint en pleine tête et te fait tomber à terre… Sonné, tu essaies de te relever quand tu entends deux personnes arriver et des cris, quand tu relèves la tête, une main est tendue vers toi. 

« Ca va ? » Te demande un garçon brun aux yeux bleu en te relevant. 

Ce jour là tu t’étais fait deux amis, les seules que tu es jamais eu. Kassim et Sarah, un humain et une elfe venue des désert loin au sud de ta Nalek natale. Depuis ce jour, vous avez été inséparable. 


Le temps fluctue dans ton esprit et tu a désormais seize ans et tu es chez toi. Kassim et Sarah sont là dans ta chambre et vous êtes chacun assis sur une chaise ou sur un morceau de ton lit à réviser les cours pour réussir les examens de fin d’année qui permette d’obtenir un diplôme ouvrant la porte à de nombreux métiers. Sarah et sa tignasse rousse est très blasé et plus manuel que spirituel, aussi râle t’elle à intervalles régulier. 








C’est à ce moment que vous entendez des voix et des gens qui entre dans l’appartement de tes parents qui semblent vouloir les faire partir. Vous vous relever pour sortir de la chambre et dans le salon il y a une demi-douzaine de policiers de Nalek et un inspecteur qui aboie des questions sur ton père avec violence et force insulte. Toi et tes amis vous êtes interposé malgré les supplications de ta mère et ton père et les policiers n’ont guère hésité à vous malmener et vous emmener aux commissariats par la suite… Ce jour-là, l’inspecteur n’a rien trouver de compromettant, comme chaque fois où la maison de ton père était fouillé sous prétexte qu’il savait pratiquer la nécromancie. 
Le soir ,c’est ton père qui te ramène à la maison en voiture, dans l’habitacle sombre du véhicule, tu parles avec lui.

« C’est injuste ! Tu n’as jamais fait de mal à personne papa ! Ils n’ont pas le droit de nous pourrir la vie sous prétexte que tu as un pouvoir qui ne leur plaît pas ! » Tu avais grogné en douloureux des coups de matraque que t'avait reçu aux flancs. 

« Tyr… Je… Tu sais, j’ai travaillé durant quelques années pour éduquer les jeunes nécromanciens à contrôler leurs pouvoirs pour éviter qu’il n’en fasse usage, mas lorsque que le programme d’éducation à été annulé par le gouvernement, ils ont eu peur que les professeurs ne soient devenus dangereux par nos maîtrises de la nécromancie que nous avons développé… Certains de mes collègues en sont devenu fou et ont effectivement fait de grosses conneries… » Répondit tristement son père.

« C’est pour ça que tu ne veux pas m’apprendre ? »
Tu avais répliqué.

« En partie, et aussi, car il faut être en paix avec soit même avant de pratiquer cela et aussi parce que c’est interdit fiston."

« Je dois apprendre papa… On peut s’en servir pour le bien, j’en suis convaincu. » Tu avais argumenté.

« Oui, je sais que tu en as beaucoup parler avec tes amis et ils n’ont jamais ébruité ton secret. »

« Tu savais ?! » T’étonne-tu.

« Que tu avais tenté de pratiquer sans autorisation ? Oui, tu as heureusement vu que c’était dangereux et t’est arrêté à temps… Je t’apprendrais fils. Mais tu dois me jurer que tu obéiras à ce que je dirais si jamais quelque chose de grave arrive. » Exigeait ton père.

 Les quatre années qui suivirent, ton père t’enseignait ce qu’il savait, ce qu’il pouvait. Tu te souvins des heures passé dans la maison de campagne de la famille à apprendre à créer des faisceau sombres, à invoquer, à contrôler un esprit ou la dépouille de petits êtres. Cela fut dur, mais grâce à l’entraînement spirituel, intellectuel et physique de ton père et ta mère, tu parvins à avoir un niveau convenable.

Le temps a à nouveau fluctué dans ton esprit et tu revis la plus terrible de tes journées. Une tempête incroyable avait touché Nalek, tu étais bloqué avec ton père en voiture. Tu revenait avec lu ide ton premier emploi comme surveillant de nuit d’un musée. Hélas, vous étiez bloqué par la tempête qui faisait rage, les arbres craquaient sous la force du vent et les éclairs frappaient les toits à intervalles réguliers. C’est là que tout avait basculé… Il y avait cette mère et son enfant qui tentait d’atteindre un porche pour s’abriter… Un des arbres était en train de tomber sur elle… Ton père est sorti de la voiture en te donnant un portable dans la main alors que tu avais voulu le retenir, sachant ce qu’il allait faire. Il est parti vers la femme et alors que l’arbre allait les frapper tout les trois, il fit invoquer son mur d’os qui sortis du sol en traversant le béton du trottoir pour venir encaisser la chute de l’arbre au dernier moment. Après la tempête, ton père avait été arrêté par la police, jugé de manière expéditive malgré les efforts de ta mère et son avocat et condamné à la prison à vie. Ta mère folle de rage et de douleur avait menacé le juge lui-même d’une arme sur la tempe… Seule la voix apaisante de ton père l’avait empêché de commettre l’irréparable.. ; hélas, peu de temps après, elle avait été aussi condamné à la prison pour 20 ans.



Tu avais donc été laissé à toi-même, écoutant le message de tes parents pour récupérer les biens laissés pour toi et tu avais suivi leurs volontés. Tu avais dit au revoir à Kassim et Sarah. La jeune femme t’avait supplié de ne pas partir, que vous pourriez vivre ensemble, qu’elle t’aimait, mais tu lui avais dit avec douceur que le mieux serait que tu disparaisses,que la police ne s’intéresse pas à la jeune officière de police tout juste promu et qu’elle ai une vie paisible et sans problème. 

Kassim avait juré qu’il te retrouverait, qu’il viendrait te voir pour boire un coup comme au bon vient temps avec Sarah, alors qu tu prenais l’avion pour le nord. 











Caractère :
Le bar est assez petit, un grand comptoir de bois, des alcools prêt à être servis sur des étagères et un vieux flipper dans un coin. Les habitués sont là, ils boivent la plupart en écoutant une chaîne d’information quelconque en y allant parfois d’un commentaire sur le gouvernement actuel. 
Un homme passe la porte du bar et vint s’asseoir, le patron le regarde, le patron est un vampire plutôt costaud mais il à le nez pour sentir les ennuis arriver. Le type inconnu demande une bière, le parton le sert et c’est là que commence les questions.

« Je cherche le garde forestier du coin, vous l’auriez pas vu ? J’ai besoin de son aide pour une enquête. » Dit le gars en montrant une plaque du service d’enquête sur crimes nécromantique. 

« Qu’est-ce que tu insinues la gamin ? » Demande le patron alors que les autres habitués commencent à fixer en coin le type du gouvernement.

« J’ai juste à lui poser des questions. » Dit avec apaisement le gars.

« On n'aime pas trop les fouineurs du gouvernement ici. Notre Tyr, il n'est pas mêlé à vos conneries.
 » Réponds le patron avec mépris.

« Ouais, il a protégé les troupeaux du vieux Valérian des meutes de vermines qui s’étaient reproduits sans que le gouvernement vienne s’en occuper. Ont manque plus de nourriture maintenant qu’il a détruit le nid. » Dit un des client en buvant son verre de rouge.

« Et comment a t’il détruit un nid de vermine ? » Demandait le gars du gouvernement.

« J’en sais rien et je m’en tape. Il a aussi soigner ma petite filleule lors de la tempête d’y a deux ans, quand on pouvait pas aller à la ville chercher un doc. Il est venu de sa forêt à pied comme un vrai bonhomme à travers le blizzard pour s’occuper de ma tite Léah. Un type balèze mais doux comme un agneaux avec les enfants, je vous dis alors ne lui chercher pas de poux dans la tête. » Grognait un autre client. 

« Vous en connaissez beaucoup des nécromanciens qui lise des romans de science-fiction qui commande de la ville ou qui vient boire un coup avec tout le monde lors des fêtes et des grands match ? Vous faites fausse route l’ami. Excusé les autres culs terreux de ce rade, ils sont déjà plein.
 » Riait un elfe en regardant le gars du gouvernement. 

« Je vous remercie, mais je dois lui parler… C’est important. » Insistait le type.

« Hey ca va, fou lui la paix à notre garde forestier. Sans lui ont ne serait pas aussi tranquille que maintenant, c’est un bon petit gars même s'il fait rêver les minettes du coin haha. » Gloussait le dernier client du rade. 

« Je le trouverais, sans votre aide apparemment...
 » Dit le gars avant de sortir du bar sous les gloussements des clients… Mais le patron lui prit son téléphone pour prévenir le garde forestier. 

Physique :


L’agent est devant le moniteur de son ordinateur, fixant l’image de l’homme qu’il doit retrouver. L’homme est question mesurait 1 mètre 80, des cheveux de couleurs châtain coupé court et raide, un visage ovale et des yeux verts. Il est blanc de peau et sur les photographies qui défilent des rares caméras de la ville et du village qu’il fréquenterait, il porte souvent une casquette et un long manteau de couleur brun avec un jean et des basket tout ce qu’il y a de plus standard. Il semble relativement sportif, ce que l’agent trouve logique au vu de son travail de garde forestier. 

Capacités :


La pièce est sombre, seul est éclairé une table autour de laquelle est assis quatre personne baigné dans l’ombre.

« Que savons-nous de ses compétences actuelles ? » Demande une voix féminine.

« Il est bon sportif, les cinq années de garde forestier l’ont rendu discret, endurant et bon pisteur et combattant avec un couteau ou des armes comme les carabines ou une arme de poing. 
» Réponds une autre voix plus grave.

« Ce qui m’intéresse, ce sont ses compétences magiques. » Réplique la première voix.

« Avant d’aborder ce point, il me paraît bon de préciser qu’il a acquis des aptitudes de piratage informatique. Ce n’est pas un « As » mais il sait brouiller ses traces et récupérer des informations. 
» Met en garde une voix masculine rugueuse. 

Un cigare s’allume et éclaire brièvement les trait carré et dur d’un homme. 

« Pour ce qui est de ses capacités de nécromancien… Il maîtrise le rayon noir qui est un sort offensif de moyenne portée et relativement peu énergivore. Il a aussi appris à provoquer la terreur parmi un groupe de personne qu’il peut voir. 

En terme de maîtrise pur de la nécromancie, il sait animer un golem pour peu qu’il puisse fabriquer le corps de celui-ci auparavant, il transfert une partie copier de son esprit pour l’animé et en gardé le contrôle. Il sait aussi en usant des cadavres laissé par les milliers d’années de conflits dans le sol, amener à lui une armure d’os pour encaisser les dégâts légers et moyen. 

Autrement, il sait aussi invoquer une lame grâce à sa force spirituelle, mais ce sort coûte beaucoup d’énergie et de manière naturelle, il sait capturer les esprits et les âmes de ses victimes dans des pierres. 
» Expliquait l’homme avant de lâcher un nuage de fumer.

« Bien, que nos agents soient prudents… Je ne pense pas qu’il apprécie d’être sortis de son ermitage dans les contré éloigné du nord…. 
» Conclus la première voix féminine. 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 14/04/2016

MessageSujet: Re: Tyr Malthaël   Dim 21 Jan - 21:14

Super Very Happy
De nombreuses péripéties sont à attendre à ce que je vois Very Happy
Ta fiche est validée ! Je vais t'attribuer ta couleur Very Happy
Et merci d'avoir signé le règlement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredezylaith.forumactif.org
 
Tyr Malthaël
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'épreuve d'un roi, Malthaël [Terminé]
» Le Baron baroudeur
» Ami ange, tes doutes te font perdre des plumes ... [Terminé][by Lara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre de Zylaith :: Informations :: Les Personnages :: Présentations Validées-
Sauter vers: